Le Moulin de Barreyre

sur l’Allier

 
 

Le Moulin de Barreyre, sur l’Allier, est situé sur la commune de Vieille-Brioude (Haute-Loire).

L’exploitation de la force motrice de l’eau au Moulin de Barreyre est antérieure à 1566, date de l’Edit des Moulins. La première turbine hydro-électrique y fut installée en 1914 et distribuait déjà l’électricité produite aux villages alentour notamment Vieille-Brioude, Védrine, Costes-Cirgues...

Une passe à poissons a été réalisée en 2005 sous la direction des services de Police de l’Eau, en étroite collaboration avec l’Onema et le SMAT, et grâce au concours de la Fédération de Pêche de la Haute-Loire et de l’Association protectrice du Saumon pour le bassin de l’Allier et de la Loire (APS). Cette passe à poissons a été concue pour être la plus écologique possible : il s’agit d’un “chenal rustique” reconstituant artificiellement un cours d’eau naturel. Elle assure ainsi la préservation des milieux aquatiques (vie piscicole, microorganismes...) et garantit la continuité paysagère.


Pour compléter ce dispositif de montaison, en patenariat avec le Conservatoire National du Saumon Sauvage, nous avons étudié et réalisé un exutoire de dévalaison pour smolts.

Carte de Cassini - Vieille-Brioude

Aujourd’hui, les turbines (de type Kaplan) du Moulin de Barreyre utilisent des techniques éprouvées, fiables et performantes, d’une très longue durée de vie. Récemment, l’une des unités de production a été totalement repensée dans le cadre d’une réhabilitation et d’une modernisation complète.

Les unités de production du Moulin de Barreyre assurent une production décentralisée d’électricité “verte” d’origine renouvelable permettant de couvrir grosso-modo le double des besoins annuels en électricité (spécifique) d’une commune de la taille de Vieille-Brioude. Elles participent donc à la lutte contre l’effet de serre, va dans le sens du  développement durable et de l’indépendance énergétique tout en contribuant à la protection de notre environnement.

Quelques repères

Album photos

La passe à poissons

Dans tous les cas nous travaillons à préserver le multi-usage de l’eau (pêche, navigation etc…). De plus, nous apportons notre collaboration à la sauvegarde du saumon : en partenariat avec Logrami une station de comptage temporaire pour les saumons a été mis en place.

Exutoire de dévalaison